La carrière de Bois Blanc …..

Vous êtes nombreux à vous inquiéter de ce projet, ou à minima à vous interroger à son sujet puisqu’il se situe entre les ravine du Trou et des Avirons, hauts lieux de pratique de bloc. La carrière est prévue pour être exploitée pendant 6 ans.

Il y a 2 aspects dans ce dossier  concernant le grimpeur : l’aspect purement grimpesque et l’aspect développement durable, impact environnemental.

1. Côté grimpe :

Les ravines ne sont pas directement concernées par la carrière. Celle-ci se trouve entre les 2 ravines, mais ne doit en aucun cas y effectuer quelques travaux que ce soit. A la différence du chantier de la route des Tamarins qui avait nécessité un accès dans la ravine des Avirons pour la réalisation du pont.

Les blocs ne devraient donc pas être impactés. Les nuisances que nous pourrions subir seraient éventuellement le fait d’un dépôt de poussière sur les blocs, d’ordre sonore (trafic de poids lourds, tirs de mines…), et de difficultés d’accès par l’augmentation du trafic routier et des coupures de la circulation sur les routes.

Ce n’est  pas très réjouissant, fini les sessions tranquilles … mais les sites n’ont pas vocation à disparaitre et ils devraient retrouver leur quiétude dans quelques années

2. Côté environnemental :

Voici un extrait de l’avis de l’autorité environnementale :

« L’enjeu hydrogéologique est fort  » (nappe phréatique souterraine considérée comme très importante pour d’éventuels captages d’eau potable)

« L’enjeu (floristique) est qualifié de modéré malgré la présence d’une espèce protégée à proximité immédiate et d’espèces remarquables sur le site ainsi que le risque de dissémination d’espèces exotiques envahissantes »

« L’enjeu (faunistique) est qualifié de modéré »

« L’enjeu (sur le milieu humain) est qualifié de modéré à fort »

« L’enjeu paysage est fort »

A chacun son point de vue sur le projet de cette Nouvelle route du Littoral et sa vocation purement « automobilistique », mais il me parait évident que le coût environnemental de la route digue prévue entre La Possession et la Grande Chaloupe (et donc la création de carrière comme celle de bois blanc) est bien trop élevé pour La Réunion. Et ce d’autant plus que selon moi le choix de cette route digue est purement politique et  a pour but  de fournir de l’emploi certes, mais non pérenne.

Poursuivons donc la destruction de notre environnement … ou pas !

 

 


Autres articles

Répondre

lixousoso50 |
F.C. BOUJAN Méditerranée |
usestavarcerdagne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Stade Relecquois - Section ...
| Stock Cars à Bonnemain site...
| La course des filles - Tout...