Le salon de l’outdoor de 2017 !

Voici le compte rendu de Claude Person (0-3000) de sa visite au salon de l’outdoor 2017 de Munich !

Capture d’écran 2017-03-10 à 17.12.01

ISPO est réputé être le plus gros salon Européen des sports Outdoor, rien que ça! ce qui englobe les activités de la montagne, les sports nautiques, quelques sports collectifs, les équipementiers, les industriels qui produisent pour les équipementiers…. Alors il va falloir cibler les halles à visiter, juste parce qu’il y a tant à faire, tant à voir, tellement de contacts à rencontrer, que je vais éviter de me disperser au milieu des machines à farter les lattes et affuter les cars.N’en reste pas moins que 4 halles à découvrir, chacune faisant 100/400m, le salon en comptait 12.

La première de mes 2 journée est réservée pour rencontrer celles et ceux que je ne connais que par téléphone ou par mail depuis l’ouverture de ZERO 3000: MAMMUT, SCARPA, EDELRID et CLIMBING TECHNOLOGY.

Capture d’écran 2017-03-10 à 17.02.30

-Chez MAMMUT je suis reçu par le directeur de Mammut France. Le stand est impressionnant, immense, des mannequins habillés de la tête au pied pour affronter la montagne (enneigée), des cordes, des sacs à dos, des chaussures… Il m’explique que depuis 2 ou 3 ans, les stands sont moins achalandés, on y trouve qu’une partie de la gamme. Qu’à l’époque où il travaillait pour Millet, 100% de la gamme de chaque marque était présente sur les stands. Je note pour la première fois, et ça va se confirmer tout au long de mon séjour, que mes interlocuteurs sont issus du milieu, font parti de la culture montagne, certains la définissent même. On feuillète le catalogue de la marque (qui équivaut à l’annuaire d’une région correctement peuplée), on fait des aller et retour sur le stand pour toucher les produits. Ce qui transpire quand on détaille une corde, un mousqueton, c’est la somme de détails qui ont conduit à tel ou tel choix technique, à telle forme, pour faire face à telle ou telle situation…. On ne parle que de pratique, beaucoup plus que de produit, et ça fait plaisir!

Capture d’écran 2017-03-10 à 17.04.42

-Chez SCARPA je découvre autant la gamme de chaussons, que je connais déjà pas mal, mais aussi la gamme de chaussures de running, hiking, trekking. J’ai en tête de développer ce segment en proposant une offre plus riche, avec constamment à l’esprit les particularités des conditions Réunionnaises (Severals Conditions) en terme de technicité des sentiers, humidité, chaleur…. Quelques modèles sortent du lot, dont l’un a déjà fait l’objet d’un commande: les basket de running mid/long distance SCARPA Neutron.
Alors que je tourne une fois de plus devant les chaussons, un membre du team SCARPA m’explique en anglais les différences (minimes) entre le Drago et le Chimera à lacets, ce dernier étant encore plus sensitif (c’est possible me demandai-je ?). Il me présente aussi les nouveaux chaussons Origin, qui remplacent les Velocity en entrée de gamme confort. Séduit car moins chers et mieux réalisés que ceux qu’ils remplacent, je les commanderai de retour à La Réunion.

Capture d’écran 2017-03-10 à 17.06.14

-EDELRID, qui fait parti du groupe Allemand VAUDE, me réserve un grand nombre de découvertes: C’est Laurent BOUVET qui me les fait découvrir, il me fait penser à Greg SOBZACK, je découvre d’ailleurs qu’ils se sont déjà croisés plusieurs fois. Je suis fan des harnais EDELRID: L’Iguazu reste une référence pour le canyoning, je connais leur gamme escalade qui est pour moi la plus aboutie du marché, en terme de confort et de poids. Alors on détaille toute la gamme: Laurent ne les vante pas tous, ce qui a d’autant plus d’éloquence quand il en met un en avant: le Loopo Lite qui ne fait que 80g, les harnais Gambit et JayII qui sont un compromis incroyable entre poids et confort, avec toujours le même soin apporté à leur construction. J’y découvre un dispositif qui se monte en lieu et place de la première dégaine, et qui permet de pallier à la différence de poids entre le grimpeur et l’assureur, idéal pour la tantine de 50Kg qui assure une carcasse de 80Kg. Des équipements destinés aux SAE, les cordes escalade et canyoning, les assureurs Jul et Mega Jul, les casques Zodiac et Shield II…. Attention, beaucoup de nouveautés et de nouvelles références à découvrir bientôt au show room! Je suis impatient de les recevoir.

Capture d’écran 2017-03-10 à 17.07.52

-Pour découvrir le stand CLIMBING TECHNOLOGY, j’ai réservé 2 heures. J’ai toujours eu un très bon contact avec Gerald LOYER qui représente la marque pour la France. C’est le Click Up, système d’assurage intuitif et efficace qui m’a fait découvrir cette marque, Gerald m’a quant à lui fait découvrir l’ensemble de la gamme, dont j’ai de suite apprécié le rapport qualité/prix. En m’appuyant sur son conseil toujours très pertinent, j’ai au fil du temps commandé de plus en plus de références: harnais d’escalade, mousquetons, bagagerie, descendeurs et dispositifs dédiés aux travaux sur corde…. Quelques nouveautés étaient présentes sur le stand: une poignée pourvue d’une poulie intégrée pour faciliter les remontées sur corde, un sac à corde type besace simple mais efficace, un bloqueur de pied plus particulièrement destiné aux élagueurs. On prend aussi le temps de détailler les harnais, les mousquetons, les dégaines que je connais déjà, mais Gérald est une mine d’informations techniques, j’adore ces discussions.

Capture d’écran 2017-03-10 à 17.09.58
On termine par le stand ZAMBERLAN, marque Italienne de chaussures de montagne; Les Italiens savent faire des chaussures, et travailler les matières! A cet instant je regrette presque de ne pas être installé dans les Alpes pour justifier le choix de plusieurs modèles clairement destinés aux conditions froides. C’est une marque familiale crée en 1929, de culture artisanale, dont la 3e génération est actuellement à la tête, qui fut la première à marque à monter des semelles VIBRAM sur ses chaussures.

Pour le second jour à Munich, pas de programme prédéfini, juste un douzaine de cercles sur le plan du salon; les stand à visiter. La journée va être bonne!
-Passage obligé par le stand LA SPORTIVA, je détaille les chaussons Otaki et Skwama que je n’ai pas encore eu entre les mains, bien que commandés 9 mois plus tôt…. Depuis les Otaki sont arrivés au show room, pour les Skwama il faudra encore patienter 2 mois.
-Je visite le stand VAUDE, marque dont j’apprécie particulièrement les sacs à dos de rando et de trek. Une débauche de vêtements techniques sur le stand, dont la taille est à l’échelle de cette société dont EDELRID fait parti.
-SEALAND est une marque Sud Africaine de CapTown, qui fabrique des sacs de toute sorte à partir de matériaux recyclés. Je les avais découvert lors d’un Séjour dans la Parc de Kruger. Ils sont jolis, solides, bien pensés, fabriqués localement, et leur gamme couvre tous les usages, de l’expé à l’after work sur la plage. Le contact est excellent, et bien que manquant de place dans le show room, il me faudra en faire pour leurs produits.
-Le stand CAMP me permet de découvrir des nouveautés déjà commandées mais pas encore livrées: les casques Titan adulte et enfants. De nouvelles veste en duvet y sont présentées, je discute autant des articles sports que Work&Safety, on échange sur les choix techniques. Je passe rapidement car j’ai prévu d’aller visiter CAMP France plus tard dans mon périple métropolitain.
-PETZL présente en grande pompe le nouveau casque Sirocco: toujours 170g mais bien plus réussi en terme de design. Son concepteur m’explique que c’est la fonction qui a dicté le coup de crayon: ils voulaient un casque moins haut pour faciliter son port avec une capuche, ils ont par conséquent désépaissi la structure au sommet du casque, ce qui lui retire son aspect champignon, obligeant ses concepteurs à le renforcer par une très fine couche de polypropylène, permettant ainsi de personnaliser son casque.
-BESTARD, marque Maillorcaise de chaussures d’alpinisme et de marche, me fait découvrir une déclinaison basse de leur modèle aquatique destiné au canyoning. Leur gamme est intéressante, compatible avec les 974 conditions: des chaussures de trek en Gore Tex particulièrement bien aérées.
-LED LENSER, marque Allemande de lampes frontales, me présente un nouveauté: un modèle qui développe 600 Lumens pour un poids plume (170g), rechargeable, pour un tarif aux alentours de 120€. Et toujours ce qui pour moi reste un bénéfice incontestable de cette marque: la possibilité de régler la largeur du faisceau, en plus de sa puissance.
-KONG présente leur gamme sport, travaux et secours. Les sacs de canyoning me séduisent complétement. Je connais le reste de la gamme, et j’en suis fan! C’est bien fait, pécuniairement bien placé,  ils ont des solutions qui leur sont propre, une vraie culture montagne.
-DMM, fabricant Gallois de mousquetons, dégaines, multiplicateurs d’amarrage et de dispositifs dédiés aux professionnels des travaux sur corde, me présente un mousqueton ouverture 4 actions (qui ne concerne à priori que les élagueurs), des multiplicateurs d’amarrage 360° 2 et 3 dimensions (notamment pour le sauvetage), leurs dégaines doigt fil sans « crochet », leurs mousquetons avec poulie intégrée…. J’en profite pour sceller un partenariat commercial en direct, me permettant d’éviter un intermédiaire et de baisser mes tarifs de vente.
-OCUN, dont je vais vendre les chaussons et les crash pads (à partir du 22 mars) suite à la venue d’Alban LEVIER pour le ROC STAR CONTEST, a une gamme textile vraiment attractive: Hommes, Femmes et Enfants, pantalons-shorts-t shirt, des styles variés et une qualité qui semble tout à fait correct. Et un modèle de chaussons pour enfant, les Rival, qui sans atteindre les tarifs des meilleurs chaussons adulte, leur ressemble en terme de construction, de forme et d’efficacité. Pas encore disponibles à la vente mais on les trouvera chez ZERO 3000 dès qu’ils le seront.
-PATAGONIA: Par où commencer….? Le plus beau stand du salon! esthétiquement magnifique, brut et nature, convivial, on y retrouve toute la philosophie de la marque: faire des vêtements durables, éthiques, résistants et réparable. ce service est assuré par la marque elle même, sur le stand trônait l’atelier d’une couturière équipée de sa machine à coudre. PATAGONIA est à ce jour la seule marque qui a refusé de travailler avec moi, invoquant qu’ils n’étaient pas présents sur le secteur Océan Indien et que leur approche était des s’implanter par choix et pas par opportunité (que je leur offrais). Mais je n’ai pas renoncé. C’est pas comme si ils avaient une gamme montagne, grimpe, surf….

Capture d’écran 2017-03-10 à 17.12.01

Ce qu’il est ressorti de ma visite à ISPO 2017, ce sont les personnes que j’y ai rencontré: pas de business man pur et dur, mais des passionnés, des pratiquants, des développeurs produits qui font parti de l’univers montagne, et donc des échanges qui vont avec: Passionnés!

0-3000 le site …Pièce jointe


Archives pour la catégorie Non classé

Rappel sécu !

Régulièrement je parle sécurité sur ce blog,

Ca faisait longtemps, alors voilà …. Le grimpeur lambda fait bien trop confiance aux ancrages qu’il peut trouver. Je me répète : soyez critique et ne faites pas une confiance aveugle à l’équipement en place !!!

Et surtout respectez la règle : JAMAIS se vacher et encore moins de relais sur un seul point … un point ça peut casser …

Exemple rencontré aujourd’hui sur une course de montagne réputée :

Capture d’écran 2017-03-09 à 19.48.44 Regardez bien, il y a un ancrage sur le bloc du milieu. Hors ce bloc bouge … regardez la voie dans son ensemble, et contrôlez large autour du point !

Capture d’écran 2017-03-09 à 19.52.25 Pareil, un goujon à expansion au milieu du bloc … hors c’est un bloc de terre, tout rouge, c’est pas de la roche. Pour comprendre le problème il faut imaginer le goujon à expansion comme une cheville que vous mettez dans un mur pour accrocher un tableau … si vous mettez une cheville dans la terre ça marchera pas, ben là non plus ! La seule chose qui peut un peu tenir dans ce type de roche c’est les broches « collées ». Le même problème se rencontre dans les grès tendres, comme ceux de Rockland (évitez de faire les voies équipées là bas !).

En plus ce bloc bouge …

Capture d’écran 2017-03-09 à 19.52.40 Là ça semble bon … et ben non !

Capture d’écran 2017-03-09 à 19.52.54 Un coup de marteau et le rocher casse … le goujon à expansion travaille en … expansion ! Donc il cherche à éclater la roche … on peut supposer que la solidité du point laisse à désirer !

Respectez les règles de sécurités fédérales et bonne grimpe à vous !

Carlos à la Patate !

Voici donc une petite image des dégâts de Carlos (probablement !) sur le site de Patates à Durand …

Cette purge naturelle est loin d’être finie visiblement, la plus grande prudence est donc de rigueur et il ne vaut mieux pas s’aventurer de trop près de la zone.

Merci de signaler tout nouvel éboulis !

Les voies à droite de « lianes corsées » ne sont plus grimpables, mais il reste toutes les autres !

Et pour rappel les voies en rive droite valent vraiment le détour, elles font dans les 26 m pour une cotation  allant de 5a à 6c …ce secteur est à l’ombre le matin (qd il fait frais, ou moins chaud …).

Bonne grimpe …

patates

 

Athlètes Réunionnais !

Très belle performance des grimpeurs péi aux Championnats de France Jeune de Bloc !

La Réunion continue de truster de nombreux podiums … Merci aux clubs, entraineurs, et bien sûr aux grimpeurs de montrer qu’il faut compter avec la Réunion quand on parle d’escalade !

Iliann CHERIF ( Austral Roc) : Champion de France chez les minimes

Lucile SAUREL (Austral Roc) : Championne de France chez les cadettes

Laura TYSON (7AW) : Vice Championne de France chez les cadettes

Elma FLEURET (7AW) : Vice Championne de France chez les juniors

Solène MOREAU (Austral Roc) : Vice Championne de France chez les minimes

Capture d’écran 2017-02-26 à 20.09.27

 

Ps : Un important éboulis a eu lieu à Patates à Durand … bientôt plus de nouvelles !

 

Grande voie inconnue !

Il y a une grande voie mystérieuse dans le sens ou nous avions aucune info à son sujet, alors qu’elle se trouve à Fleurs Jaunes !

Il s’agit de la dernière voie à l’extrémité gauche du jardin de lutins, après la dernière voie de P.Colas « Par les entiers déserts » et avant la voie de P.Gaboriaud « La voie lactée ».

David F. y est allé hier et nous gratifie de ce topo (merci !). Il est purement indicatif, les relais ne sont pas reliés.

Donc :

. Si vous connaissez l’ouvreur ou si vous avez n’importe quelle info au sujet de la voie je suis preneur ! Nom de l’ouvreur, de la voie, année d’ouverture …

. Si vous allez l’essayer prochainement merci de me faire un retour sur les cotations proposées…

Bonne grimpe !

Capture d’écran 2017-02-24 à 20.19.16

12345...122

lixousoso50 |
F.C. BOUJAN Méditerranée |
usestavarcerdagne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Stade Relecquois - Section ...
| Stock Cars à Bonnemain site...
| La course des filles - Tout...